Quel choix ferez-vous entre le paradis et l'enfer ? Si vous ne choisissez pas consciemment, autant que vous le sachiez, vous irez directement en enfer ; et il n'y a qu'une porte d'entrée... pas de sortie possible, c'est l'enfer pour l'éternité !

*******

Blaise Pascal a recommandé de vivre comme si Dieu existait, car c’était un meilleur pari que de vivre comme s’il n’existait pas. Ceci est connu sous le nom du « pari de Pascal ».

En voici l’explication. Si vous vivez comme si Dieu n’existe pas et que vous avez raison, vous mourrez et vous allez dans votre tombe. Mais si vous vivez comme si Dieu n’existe pas et que vous vous trompez, alors c’est la souffrance éternelle en enfer. Par contre, si vous vivez comme si Dieu existe et que vous vous trompez, vous mourrez et vous allez dans votre tombe. Mais si vous vivez comme si Dieu existe et que vous avez raison, alors vous remportez le gros lot, un séjour éternel au ciel.
En fait, Pascal nous disait : « Pourquoi ne pas parier sur l’existence de Dieu ? » Si vous vous trompez, vous ne perdez rien, et vous aurez eu une bonne vie sur terre. Mais si vous avez raison, et que Dieu existe, vous serez éternellement heureux d’avoir fait le bon choix.

Nous prenons un risque chaque fois que nous montons dans une automobile ou un avion, que nous utilisons un appareil, ou que nous mangeons au restaurant. Alors pourquoi ne prendrions-nous pas un risque sur l’existence de Dieu, alors qu’il y a tout à y gagner et rien à perdre ?

Un examen plus approfondi démontre que Pascal ne disait pas seulement que nous devions croire en un Dieu, mais que nous devions croire dans le Dieu tel que présenté par le christianisme. Il disait aussi que si vous croyez en quelque chose, vous allez agir en conséquence. Il recommandait vraiment Jésus, mais puisqu’il s’adressait à des athées, il l’a fait indirectement en commençant par Dieu.

*******

Où vous situez-vous en ce qui concerne cette question ? Les chances que vous décédiez un jour se situent à 100 %. Avez-vous le bon billet pour aller au ciel un jour ? Ce billet doit être – et j’insiste sur le doit être – validé ou estampillé avec le sang de Jésus. Soit que vous entrez au ciel à titre d’enfant de Dieu, soit que vous n’y entrez pas du tout. Il n’y a pas de voies alternatives. Vous devez faire un choix entre ces deux options.

Un jour un homme a donné cette illustration : Imaginez que vous êtes dans un fossé profond de péché. Il n’y a aucune façon de remonter à la surface. Quelqu’un vous descend une échelle. Cette échelle possède dix échelons. Vous essayez de la monter, mais chaque échelon est un des dix commandements, et vous ne pouvez pas poser le pied sur les échelons des commandements que vous avez violés. Il n’y a aucun moyen de sortir du fossé. Vous êtes mal pris. Puis, soudainement, Jésus saute dans le fossé, et si vous le lui permettez, il vous prendra sur son dos. Et il monte l’échelle, et il pose le pied sur chaque marche, étant le sauveur parfait sans péché, et il vous sort du fossé. Voulez-vous que Jésus vous retire du fossé du péché et de la mort ?

Le mystère de la vérité éternelle est maintenant résolu. Vous devez maintenant décider de ce que vous en ferez.

 

Le péché et l’enfer sont mariés à moins que la repentance ne proclame le divorce.
— Charles Spurgeon

Mark Cahill - Destination finale.pdf
Document Adobe Acrobat 2.3 MB
L'enfer existe-t-il.pdf
Document Adobe Acrobat 887.5 KB
Bill Wiese - 23 minutes en enfer.pdf
Document Adobe Acrobat 191.9 KB
Mary Baxter - Révélation de l'enfer.pdf
Document Adobe Acrobat 855.3 KB
2) Six Colombiens visitent l'enfer.pdf
Document Adobe Acrobat 121.9 KB
3) Cinq témoignages visite en enfer.pdf
Document Adobe Acrobat 540.3 KB