MON CONSOLATEUR, MON AVOCAT, MON PROFESSEUR ET MON AMI AVANT TOUT,

LE DIVIN SAINT ESPRIT !

 

Le Saint Esprit travaille dans le monde par l’esprit des croyants auxquels Il a été envoyé. En tant que croyante, je réalise à quel point le monde dépend absolument de moi pour l’œuvre du Saint Esprit et je veille davantage sur moi-même, afin que l’Esprit de Dieu trouve en moi, des canaux bien nettoyés !

 

         L’Esprit rend témoignage à Christ. Si je veux que les hommes voient Sa vérité, je ne me fie pas à mes propres capacités de langage et de persuasion ; je me livre au Saint Esprit, je recherche Son témoignage et veille à ce que mes auditeurs se placent dans une attitude où l’Esprit pourra témoigner. C’est là le remède au scepticisme et à l’ignorance à l’égard du Christ.

 

         Je prêche la Parole, puis laisse le Saint Esprit produire la conviction. C’est par mon intermédiaire que le Saint Esprit produit la conviction. Le cœur humain est le terrain, le prédicateur est le semeur, la Parole est la semence, le Saint Esprit fait germer cette semence et la nature divine est le résultat.

 

         Je renonce à ma propre force et me remets entièrement au Saint Esprit qui agit à travers moi. J’ai besoin qu’Il me révèle la vérité, qu’Il l’interprète pour moi et enfin qu’Il me rende capable d’en faire part aux autres d’une manière effective.

 

         J’AI BESOIN DE LUI EN TOUT ET POUR TOUT !

 

1.    Je ne prêche que ce que le Saint Esprit m’enseigne, la simple Parole de Dieu, telle qu’elle est contenue dans la Bible.

 

2.    Je comprends le message avec la Lumière de l’Esprit et non par moi-même.

 

3.    Le message de la Bible, compris par la Lumière de l’Esprit, ne se livre pas par un discours persuasif avec la sagesse humaine, mais par une démonstration d’Esprit et de Puissance.

 

Je deviens dépendante du Saint Esprit sur toute la ligne. Il doit m’enseigner ce que je dois dire et comment le dire.

 

Le Saint Esprit me donne la Puissance dans la prière. Dans la Présence de Dieu, je reconnais mon infirmité, mon ignorance de ce que j’ai à demander et comment le demander, et mon incapacité à prier comme il faut. Donc, je me tourne vers le Saint Esprit, je regarde à Lui et me livre complètement pour qu’Il dirige mes prières, inspire mes désirs et en contrôle l’expression.

 

Avant de prier, j’attends le Saint Esprit et je m’abandonne à Lui. La prière que Dieu le Saint Esprit inspire, est celle que Dieu le Père exauce !

 

LOUANGE = Action de grâces !

 

Je rends des actions de grâces continuellement à Dieu le Père, au Nom de Notre Seigneur Jésus Christ. Le Saint Esprit m’enseigne à prier et à rendre grâces. La véritable action de grâces, est rendue à « Dieu le Père » au Nom de Notre Seigneur Jésus Christ, dans le Saint Esprit. Il en est de même pour la prière.

 

ADORATION = Je me prosterne devant la grandeur de Dieu !

 

Dans mes prières, je suis absorbée par mes besoins. Dans mes actions de grâce, je suis absorbée par les bénédictions reçues. Dans mon adoration, je suis absorbée par Sa Personne Elle-même.

 

J’adore sous la direction du Saint Esprit. Je me laisse conduire et inspirer par l’Esprit de Dieu. Je renonce à moi-même, dans la plus profonde méfiance de ma vieille nature, je me livre au Saint Esprit afin qu’Il conduise l’adoration que Dieu agrée.

 

J’ai recours au Saint Esprit pour mener une vie sainte, pour connaître, prier, rendre grâces, adorer et pour tout ce que je dois faire ou dire. Le Saint Esprit me fera clairement connaître sa volonté s’il m’appelle au service. Je reçois l’appel en le désirant, en le recherchant, en regardant au Seigneur pour le recevoir et en l’attendant. Je m’offre au Seigneur une fois pour toute, afin qu’Il m’envoie où Il veut !

 

Lorsque je manque de sagesse, je la demande à Dieu !

 

1.    Je suis consciente de mon incapacité à agir sagement et je l’admets sans réserve. Je renonce à la corruption de la chair mais aussi à sa sagesse.

 

2.    Je dois désirer connaître le chemin de Dieu et y marcher. Je suis ce chemin après ma demande.

 

3.    Je dois « demander » d’une façon définie, le Saint Esprit et Sa direction.

 

4.    Je dois compter sur cette direction avec confiance. Je demande avec foi, sans jamais douter.

 

5.    Je suis pas à pas la direction à mesure qu’elle m’est donnée. Peut-être qu’un seul pas sera éclairé à la fois. Je fais le pas qu’Il me demande aujourd’hui et Il me montrera le suivant en temps voulu.

 

J’interroge : « Au Nom de Notre Seigneur Jésus Christ, me voici Père Céleste. Je veux faire Ta volonté, mais rends-la claire. Si tu veux ceci ou cela de moi, j’y suis décidée, mais je ne suis pas absolument sûre d’avoir compris ce que tu attends de moi ! »

 

Je ne décide rien que la réponse soit tout à fait claire.

 

Je dépends entièrement du Saint Esprit pour chaque initiative de ma vie et de mon service aux autres.

 

Dieu a déjà pourvu à cette vie et à ce service et la plénitude du Saint Esprit est le privilège du plus humble croyant. Le Saint Esprit désire ardemment faire en moi Son œuvre complète. Il fera tout ce que je lui permettrai de faire à travers moi.

 

Dieu communique à nos corps par Son Saint Esprit, une nouvelle vigueur et une nouvelle santé dans cette vie présente.

 

Dans le baptême du Saint Esprit, il y a communication de Puissance et celui qui la reçoit est équipé pour le service chrétien. Le baptême du Saint Esprit est une expérience qui a pour but primordial et principal, le service Pour Dieu. Il nous rend utiles.

 

C’est le Saint Esprit qui me purifie du péché, me conduit dans une vie sainte et me rend capable de remporter la victoire sur la chair et le diable, mais pas le baptême du Saint Esprit. Jésus a promis un double baptême : « Du Saint Esprit et de Feu ! »

 

Moi-même, j’ai vécu trois expériences :

 

1.    Dans un songe, j’ai vu le Saint Esprit sous la forme d’une colombe, qui entrait en moi par le sommet de mon crâne.

 

2.    Dans mon bureau, alors que je me lamentais sur mon sort… J’ai senti un vent frais me caresser à partir de l’épaule gauche, et me suis mise à chanter en langues.

 

3.    Lors de ma première visite à l’Église, j’ai reçu le « feu », la Puissance par l’imposition des mains d’un Pasteur Brésilien ; ce jour que le Saint Esprit avait choisi pour moi, le pasteur de cette Église était absent ; Alléluia !

 

Lorsque nous avons reçu le Souffle Saint, il faut réclamer le Feu ! Il est à notre disposition car aujourd’hui, le croyant en a réellement besoin pour être fortifié dans son cheminement spirituel.

 

Le Saint Esprit communique des dons spirituels ; ils sont au nombre de neuf dans la Bible. J’aspire de tout mon cœur à ces dons ; cependant, je n’en demande pas un en particulier, c’est le Saint Esprit qui les donne selon Sa Volonté et Sa Disposition.

 

Je peux demander : « Merveilleux Saint Esprit, dans le Nom de Jésus Christ, communique-moi des dons, selon Ta Volonté et non la mienne. Fais comme Il te plaira, je suis à Ta disposition. Je reconnais Ta Souveraineté et j’aspire aux dons les meilleurs !»

 

Le Saint Esprit me conduit dans une vie sainte, une vie de fille de Dieu, une vie à la ressemblance de Dieu. Je me laisse conduire par Lui, en me livrant à Lui pour qu’Il me façonne à sa convenance. Si je persévère, le Saint Esprit en moi portera du bon fruit !

 

Le fruit de l’Esprit : L’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. Je laisse au Saint Esprit qui habite en moi, la direction absolue de mon être et Il produira Son Fruit Glorieux !

 

Je reconnais nettement que la chair ne peut jamais porter de fruit. La chair ne produit rien… ou elle produira lorsque les épines produiront des figues…

 

Je me soumets complètement à l’action du Saint Esprit ; je regarde à Jésus pour voir ce que je devrais être, et ensuite au Saint Esprit pour qu’Il réalise cet idéal.

 

Je peux être enseignée de Dieu, je n’ai pas besoin d’un enseignant humain. Le Saint Esprit est un bon enseignant ; Il peut aussi m’enseigner à travers quelqu’un d’autre, ce dernier divulguant ce qu’il a reçu pour moi.

 

Mon divin Professeur : Le Saint Esprit !

 

1.    Il m’annoncera les choses à venir.

 

2.    Il glorifiera le Christ en moi. Il révèle les choses de Christ et le glorifie !

 

Le Saint Esprit me révèle Jésus Christ. Je le laisse agir. Je me rappelle les Paroles de Christ. Il me remet en mémoire toutes les Paroles de Christ, chaque fois que j’en ai besoin, pour les nécessités de ma vie ou pour le service.

 

Si je m’attends à Lui davantage, le Saint Esprit agira souvent :

 

1.    Le Saint Esprit me révèle les choses profondes de Dieu, cachées aux hommes pour lesquels, elles sont folie.

 

2.    Le Saint Esprit communique la capacité de discerner, de connaître et d’apprécier ce qu’Il a enseigné.

 

Dans la Bible, le Saint Esprit est l’Auteur de la Parole de Dieu écrite – ou de toute sa révélation – il est également l’interprète de ce qu’Il a révélé ! Si je veux comprendre la Parole de Dieu lorsque je lis la Bible, je le prends avec moi et Lui demande de m’enseigner, ce qu’Il fait sans faillir.

 

Je Lui demande : « Merveilleux Saint Esprit, au Nom de Jésus Christ, ouvre mes yeux et mon cœur afin que je comprenne les versets que je suis en train de lire et méditer ! »

 

Pour comprendre la Parole de Dieu, je dois me vider complètement de ma propre sagesse et devenir absolument dépendante de l’Esprit de Dieu pour l’interprétation. Lorsque je renonce à ma propre sagesse, j’obtiens celle de Dieu. Lorsque je renonce à ma propre force, j’obtiens celle de Dieu ! Je me glorifie de mes faiblesses afin que la Puissance de Dieu repose sur moi.

 

Pour être remplie il faut qu’auparavant, j’ai été vidée de moi-même, afin que Dieu puisse prendre toute la place. Je comprends la Parole de Dieu en renonçant totalement à ma propre sagesse et je m’abandonne toute entière, par la FOI, au Divin Professeur qu’est le Saint Esprit.

 

C’est toujours le Saint Esprit qui me rend capable de communiquer aux autres, avec Puissance, la vérité qui lui a été enseignée à Lui-même.

 

Le baptême du Saint Esprit communique la hardiesse dans le témoignage et le service. Il transforme les lâches en héros !!!

 

Remplie du Saint Esprit, je ne chante pas de ballades sentimentales, des chansons comiques ou des airs d’opéra, pendant que le Saint Esprit repose sur moi. Même les chants mondains les plus innocents ne sont pas une jouissance pour mon âme pleine du Saint Esprit. Mon âme soupire après les louanges de Christ. Amen ! Alléluia !